Caro en Arts: Quête de profondeurs (suite)

Pour ceux que ça intéresse, voici les méthodes et les diverses étapes de mon travail pour mon installation. Ce travail a été fait à temps partiel sur une durée de 3 semaines, avec beaucoup d’amour.

J’ai toujours été une grande admiratrice des vitrines des magasins Anthropologie. C’est le meilleur exemple pour démontrer qu’il est possible de créer des éléments tellement beaux et complexes avec des matériaux tellement anodins et économiques que nous n’aurions jamais pensé les utiliser dans une oeuvre. Et étant donné mes ressources économiques assez limitées, je me suis creusée la tête un petit peu pour finalement aboutir avec les matériaux suivants: boîtes de conserves, lumières de Noël, tissus variés, saran wrap et papier journal.

Le lieu s’est imposé de lui-même, ayant besoin d’un espace très restreint pour le modifier complètement et se devant d’avoir beaucoup d’éléments. Ce fut donc dans une toute petite pièce derrière une cage d’escalier dans la maison familiale. La pièce est en forme de L. La partie en entrant dans la pièce est assez basse, et à l’autre extrémité, il y a l’espace de deux adultes pouvant se tenir aisément debout. Il fallait prendre en considération les obstacles que causaient le réservoir à eau chaude et l’aspirateur central.

Toutes les parois furent recouvertes de tissus très foncé, variant du vert forêt au bleu marin, en passant par le violet et le turquoise. Le plancher fut recouvert de coussins et d’un futon.

Plusieurs jeux de lumières de Noël à dominante bleu et vert furent installés sur le plafond bas et le plafond haut. Le principal attrait et source de lumière se devait d’être au plafond, voulant obtenir un aspect contemplatif tout en gardant une part de vérité (sous l’eau, la lumière provient uniquement du dessus).

Le plafond bas est comblé d’une multitudes de cônes en papier journal, diffusant la lumière de façon inégale. Le plafond haut est recouvert d’un tissu laissant passer très légèrement la lumière. En-dessous, on retrouve une «guirlande/plante synthétique» construite de plusieurs sphères de pellicule plastique accrochées les unes avec les autres, créant ainsi des branches translucides très organiques.

Devant travailler avec le métal, j’ai voulu, dès le tout début, utiliser l’aspect réfléchissant de ce matériau. Il prit la forme d’écailles métalliques (faites de boîtes de conserves), servant à illuminer l’une des parois de la pièce, tout en faisant écho au thème principal.

Des rectangles de tissus turquoise métallique sont cousus de manière à être plissés et mis les uns au-dessus des autres, créant quelques ouvertures permettant ainsi à la lumière de passer. Cela rappele vaguement les algues.

Un bouquet de tubes d’organza blanchâtre est directement inspiré d’une plante sous-marine tiré d’un ouvrage sur la vie marine en Méditérannée.

Quelques petites formes rondes et plates faites de tulle sont déposées un peu partout sur le sol de l’installation, semblable à de petits beignets, rappellant une forme de coraux tirés d’un autre livre de référence.

Trois petites sphères en silicone achetées au Dollorama sont déposées sur des lampes de poches, créant une lueur qui semble jaillir directement de la forme elle-même.

Finalement, quelques colonnes de plâtre sont déposées parmis les éléments du sol, comme le serait un stalagmite.

Du temps, du soin, du détail. Une belle expérience!

This entry was posted in Arts and tagged , , . Bookmark the permalink. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

One Comment

  1. Posted 02/03/2013 at 18:18 | Permalink

    We’re a group of volunteers and starting a brand new scheme in our community. Your site offered us with valuable info to work on. You have done an impressive process and our entire neighborhood might be thankful to you.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>